Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

St-Pierre Chiropratique

819 322-5214

Blogue

view:  full / summary

Bonjour les compensations!

Posted on November 2, 2016 at 10:15 AM Comments comments (5603)

Une amie ayant récemment accouché de son premier enfant m’a fait prendre conscience à quel point la venue d’un nouveau-né change littéralement une vie. « Tout le monde sait ça voyons! », me direz-vous. Cependant, ce dont je veux vous parler, c’est plutôt des modifications physiologiques qu’un changement majeur de la routine quotidienne peut entraîner sur votre corps. L’exemple des nouveaux parents est facile à imaginer mais il se trouve que ce genre de changement peut survenir à n’importe qui et à n’importe quel moment de notre vie. Des exemples; une restriction articulaire, un nouveau sport, un changement de chaise ou de matelas, le pelletage en début de saison, un nouvel emploi physique, etc.

 

Toutes ces modifications amènent votre corps à réagir et à adapter votre « schéma corporel ».

 

Dans l’exemple des nouveaux parents, ils adopteront très rapidement des postures de portage, d’allaitement et de déplacement pas toujours ergonomique pouvant provoquer des impacts majeurs sur leur corps et leur santé. Comme il s’agit de mouvements ou postures qui sont répétés plusieurs fois par jour, et ce, à tous les jours, on pourrait les comparer à une personne qui décide du jour au lendemain de frapper une centaine de balles de golf par jour, à tous les jours. Le corps n’ayant pas l’habitude de travailler ces mouvements spécifiques et de manière répétée, se verra rapidement importuné par ce changement radical. Il se produit inévitablement ce genre de phénomène lors de tous changements drastiques de sa condition physique. Voici quelques exemples : prendre un enfant toujours du même côté, transporter de lourdes charges, poser un plancher, ramasser les feuilles, commencer un nouvel entraînement, etc. Le corps, cherchant toujours le parfait équilibre, réagira à ces mouvements inhabituels par des compensations physiques.

De plus, les stress de ces changements physiques forcent le système nerveux à tenter de trouver une manière de fonctionner sans contraintes. C’est par de multiples signaux musculaires que le corps réajuste son positionnement : on parle alors de compensations. À long terme, ces compensations deviennent de nouveaux positionnements « réguliers ». Le corps reconnaît ses changements et tente toujours, en vain, de s’ajuster. À un certain moment, il vous envoie des signaux d’alarme vous prévenant que vous avez poussé trop loin sa capacité. Par exemple, il peut vous le faire savoir par des maux physiques : maux de dos, maux de tête, raideurs musculaires mais également par des problèmes de digestion, d’énergie ou de concentration.

 

 

Votre centre de contrôle interne (système nerveux) a tenté t’en bien que mal de remédier à la situation mais rendu à un certain stade, il se retrouve à bout de ressources.

Chaque mouvement compensatoire effectué de manière répétée peut avoir un impact majeur sur votre santé et ce, même à long terme. La prévention par des soins réguliers chez un spécialise tel que le chiropraticien, vous évitera bien des maux dans le futur pour vous assurer d’un bien-être constant et à long terme!

 

Virginie Roy, M.Sc.

 

Retrouvez votre vraie Nature!

Posted on October 3, 2016 at 11:15 AM Comments comments (1228)

Pendant mes vacances estivales en septembre dernier, j’ai renoué avec le plein air et le camping. J’ai toujours adoré dormir à l’extérieur et passer mes journées complètes au grand air. Cette passion me vient probablement de mes grands-parents. Je passais mes week-ends au chalet du côté maternel. J’ai aussi de bons souvenirs de la semaine complète que j’allais passer en roulotte avec mes grands-parents paternels. Cependant, depuis que je suis installé à Val-David, j’avais perdu cet intérêt de partir en camping avec ma tente. Comme nous sommes entourés de nature à Val-David, on se sent en vacances 365 jours par année. Cet été, je sentais les choses différemment. Le goût du grand air m’appelait. J’avais besoin de sortir ma tente et dormir à l’extérieur comme je le faisais presque toutes les semaines alors que j’étais étudiant. Je dois vous avouer que j’ai été quelque peu inspiré par un couple d’amis qui est parti pendant une dizaine de jours en cyclotourisme avec leurs 2 enfants. D’ailleurs, Mylène, qui est ostéopathe à L’Assomption, a écrit un témoignage fort éloquent sur le plein air via le blogue d’Audrey’s Antidotes.

Je me rappelle d’une fois où j’étais en plein air avec un ami. Il m’avait mentionné qu’une nuit à dormir sous la tente permettait d’abaisser le niveau de cortisol (hormone de stress) de base de l’organisme pendant 1 mois! Cet énoncé est resté à ma mémoire. Au-delà de l’importance d’une alimentation saine, de bouger fréquemment et d’avoir un bon réseau social, le fait de dormir à la belle étoile pourrait-il être un secret de longévité? J’ai récemment fouillé la question et voici ce que j’ai trouvé!

 

Avez-vous déjà entendu parler de l’importance de la vitamine N… pour nature? Pour la majeure partie de son existence, la race humaine a toujours été totalement submergée par la nature. Cependant, depuis l’avènement de l’ère industrielle dans les années 1800, nous avons progressivement délaissé la forêt pour nous installer en milieu urbain. Cela a eu des conséquences négatives sur notre niveau de bien-être général. Nous sommes près du moment où les médecins prescriront des marches en forêt à leurs patients pour soigner différentes problématiques de santé. En effet, plusieurs recherches scientifiques ont démontré que passer du temps au grand air pouvait :

 

- Favoriser la mémoire et l’attention

- Augmenter notre créativité

- Diminuer les symptômes du déficit d’attention

- Diminuer la pression artérielle

- Réduire les hormones de stress

- Augmenter notre système immunitaire

- Avoir des effets anticancer en favorisant la production de cellules NK (Natural Killer)

 

En fait, se retrouver en nature augmente l’activité du système nerveux parasympathique; division du système nerveux responsable de la sensation de détente, de calme et de la digestion. D’après une étude, passer du temps en forêt augmente de 23% les fonctions immunitaires et ce, jusqu’à un mois après l’exposition. L’air frais et le vert des arbres favorisent un état de calme et de créativité au niveau cérébral, un peu comme le fait la méditation.

Ayant toujours été orienté sur la gestion efficace du temps et, parfois, beaucoup, sur la performance, le fait de planifier une sortie à la belle étoile nécessite de l’organisation, mais surtout du laisser-aller. Le camping permet d'être plus relaxe et de pratiquer la patience. Dans mon cas, ça me permet de décrocher et de faire le vide. On laisse l’ordinateur, les courriels et la tablette numérique derrière soi et on profite pleinement du moment présent. D’ailleurs, nos enfants gagneraient à passer plus de temps dehors. Ayant grandi avec la technologie et l’internet, je crois sincèrement que ces derniers auraient avantage à s’amuser à l’extérieur avec peu de jouets afin qu’il puisse développer toute leur créativité.

 

Alors que ferez-vous ce mois-ci? Si comme moi, la nature vous inspire et que la lecture de cette chronique vous a motivé à sortir dehors, respirer l’air frais et profiter des couleurs d’octobre, alors vous aurez inévitablement augmenté votre niveau de vitalité! Sur ce, on se croise sur les sentiers!?

 

Dr Charles St-Pierre, chiropraticien

 


Comment le stress influence votre système nerveux et votre colonne vertébrale

Posted on September 1, 2016 at 1:25 PM Comments comments (2909)

Voilà un sujet sur lequel il y a longtemps que je veux écrire, mais dont la complexité de la chose faisait en sorte que je n’en n’avais pas saisi encore toute l’importance. Récemment, j’avais besoin de réfléchir sur le sujet et retourner dans mes lectures afin d’écrire un texte à la hauteur des mes attentes.

Alors, comment décrire le stress? Hans Selye, un chercheur montréalais et un pionner de la recherche sur le stress, décrivait ce phénomène comme une réaction non-spécifique du corps lorsqu’une demande, interne ou externe, lui est imposée. En fait, le stress est une réaction physiologique normale de l’organisme face à une situation qui perturbe son équilibre interne. Selon notre perception de l’événement, le stress peut être à la fois bon ou mauvais pour l’individu. Si vous avez à sauver une personne de la noyade, la réaction de « stress » qui se produira aura un effet positif sur vos facultés physiques et mentales. Cependant, là où il s’avère négatif, c’est lorsque le stress s’invite de façon chronique dans notre quotidien. Les sources de stress sont multiples: horaire surchargé, le trafic, difficultés financières, relations familiales tendues, mais également l’abus de drogues et d’alcool, la surconsommation de médicaments, une mauvaise alimentation, etc. D’après des recherches récentes, l'individu d'aujourd’hui est exposé à 30 fois plus de stress qu’une personne vivant dans les années 1950-60. Imaginez, une personne vit, en une seule journée, le niveau de stress qu’une personne vivait en un mois, il y a 50 ans.

 

Notre mode de vie nous expose au stress selon trois dimensions; physique (comment nous utilisons notre corps), biochimique (ce que votre corps absorbe) ainsi que psychologique (la connexion corps / esprit). La question a d’ailleurs déjà été abordée sur le lien étroit entre l’esprit et la mobilité de la colonne vertébrale dans un article précédent. Pour plus d’informations, retournez lire la chronique « Votre corps en dit long sur votre état d’esprit ». Ce dont il est question aujourd’hui, c’est de pousser l’analyse en profondeur et d'expliquer le mécanisme par lequel le corps entre en tension et adopte une physiologie de défense.

 

Ainsi, lorsqu’une personne vit un stress « négatif » auquel elle n’est pas capable de s’adapter, cela vient affecter considérablement le système nerveux et la santé générale de l’individu. Cet état s’observe et s’évalue en identifiant des caractéristiques de tension autour de la colonne vertébrale et des structures neurologiques connexes. Progressivement, la personne commence à ressentir que quelque chose ne tourne pas rond. Cela peut se manifester par des douleurs dans le cou, dans le dos et des maux de tête, mais également par une baisse du niveau d’énergie et de vitalité, des problèmes de sommeil, un manque de concentration, des problèmes de digestion, etc.

 

En chiropratique, cette physiologie de défense de l’organisme est appelée : subluxation vertébrale. Alors, qu’est-ce qu’une subluxation? C’est un signe que le potentiel d’adaptation général de l’individu a été surpassé, pas au point d’en mourir, mais suffisamment pour que l’organisme ne fonctionne pas à sa pleine capacité. Cela se manifeste par des changements dans la fonction neuronale se traduisant par des modifications au niveau de la posture, de la température de chaque côté de la colonne vertébrale ainsi que du tonus musculaire. Finalement, la perte de l’alignement vertébral normale en est la résultante. Ainsi, la subluxation vertébrale représente un désalignement des segments vertébraux provoquant une perturbation des fonctions du système nerveux.

 

D’un point vue sémantique, subluxation veut dire : « sub », sous ou moins de et « lux », lumière. Littéralement, subluxation = moins de lumière! La subluxation vertébrale est, au départ, bien souvent sans douleur ni symptôme et est causée par un stress vécu. C’est l’INTÉRÊT premier du chiropraticien. Elle nuit au bon fonctionnement d’une variété de systèmes du corps, réduit la santé et si elle n’est pas corrigée, elle peut entraîner un déclin important du niveau de vitalité. La vision chiropratique est de vérifier l’intégrité de votre système nerveux, d’ajuster votre colonne vertébrale afin de libérer les subluxations détectées et de vous suggérer de meilleurs choix d’habitudes de vie afin de réduire les stress sur le système nerveux.

 

Dr Charles St-Pierre, chiropraticien

 


Pourquoi devriez-vous aller marcher après un ajustement chiropratique?

Posted on June 15, 2016 at 11:15 AM Comments comments (3019)


 


L’une des recommandations fréquentes que je fais aux patients suite à un ajustement chiropratique, c’est d’aller marcher une dizaine de minutes immédiatement après le soin. Je leur donne également comme consigne de ne pas consulter leur téléphone cellulaire. Mais pourquoi? La raison principale est de permettre de faire descendre le niveau de stress. Dans le monde ultra-rapide et sophistiqué dans lequel nous vivons, nous sommes constamment exposés au stress. Quelle qu’en soit la forme, ce dernier est la principale raison pour laquelle un individu accumule des tensions et rigidifie sa colonne vertébrale. L’ajustement chiropratique a un effet de détente sur l’organisme en libérant des endorphines. De plus, il diminue le niveau de stress ou encore augmente la capacité à le gérer. Marcher après un ajustement permet aussi de déconnecter, de faire une introspection et de passer un agréable moment avec soi-même.

 

Une autre des raisons de marcher est de permettre une meilleure intégration sensorielle de l’ajustement. Ce dernier a comme objectif d’optimiser le système nerveux et d’augmenter la mobilité de la colonne vertébrale. Ainsi, marcher en respirant convenablement permet au cerveau d’assimiler le soin reçu en plus de renseigner le corps sur la nouvelle position des articulations vertébrales grâce à la gravité.

 

Finalement, la dernière raison est celle de l’importance d’activer la pompe crânio-sacrale afin de nourrir efficacement le système nerveux central (cerveau et moelle épinière). En fait, votre cerveau est si important qu’il n’entre pratiquement jamais en contact avec le milieu interne du corps. Tout le long de la colonne vertébrale et du crâne circule une substance que l’on appelle le liquide céphalo-rachidien. Ce dernier est responsable de transporter l’ensemble des nutriments essentiels, dont le glucose, pour alimenter le cerveau. Ainsi, marcher en exécutant de grandes enjambées crée un effet de pompage au niveau de la colonne vertébrale favorisant le transport des nutriments du liquide céphalo-rachidien au système nerveux central.

 

Alors, vous voyez, l’ajustement chiropratique a un effet global sur la santé et le bien-être d’un individu et va bien au-delà de l’aspect “douleur” et “symptômes”. Ainsi, la prochaine fois que je vous demanderai d’aller marcher après votre ajustement, vous en comprendrez mieux les raisons!

 

Dr Charles St-Pierre, chiropraticien

 


7 raisons pour boire davantage d'eau

Posted on May 25, 2016 at 9:45 AM Comments comments (1374)

Si vous souffrez des symptômes suivants : fatigue, confusion, perte de mémoire, étourdissements, peau sèche, constipation, mal de tête, douleurs musculaires peut-être que vous ne buvez pas assez d’eau. Ce sont tous des signes de déshydratation.


Votre corps est fait d’environ 70 % d’eau. Cette dernière est impliquée dans toutes les fonctions de l’organisme. Si vous manquez d’eau, votre corps va tenter d’aller en puiser dans les diverses réserves de l’organisme. C’est ainsi que les volumes d’eau contenu dans votre sang, dans vos cellules ainsi que dans votre urine seront diminués. Ceci aura un impact sur votre santé physique et mentale.


Voici 7 bonnes raisons pour boire davantage d’eau :


1. Votre digestion s’en trouvera améliorer

Si vous n’allez pas assez souvent à la selle, c’est probablement que vous auriez besoin de boire un ou deux verres d’eau de plus. Le corps possède une intelligence innée et il sait très bien que les organes vitaux ont besoin de nutriments essentiels. Si vous êtes déshydratés, les matières fécales ont de la difficulté à être évacuées. C’est à ce moment que la constipation survient et ses risques associés qui sont la prolifération de mauvaises bactéries et de levures en raison du bol fécal qui reste trop longtemps dans l’intestin.


2. Vous serez plus concentrés

Vous avez à rester concentrer pendant plusieurs heures devant votre ordinateur, buvez de l’eau. Se sentir confus et avoir des pertes de mémoire sont des symptômes de déshydratation.


3. Votre reflet dans le miroir sera resplendissant

Si vous vous levez le matin avec le visage bouffi et les yeux enfoncés avec des cernes noirs, peut-être que vos reins vous lancent un signal d’alarme. Les reins sont responsables de filtrer les toxines, le sel et l’eau en dehors du sang via l’urine. Si votre volume sanguin est diminué en raison de la déshydratation, le processus d’élimination des toxines via les reins est diminué et ces dernières s’accumulent dans le sang et les tissus environnants.


4. Votre peau aura une apparence plus saine

Les deux raisons pour lesquelles une peau s’assèche et devient ridée, c’est le manque d’eau et de gras sous-cutané. Arrosez vous la figure avec de l’eau froide à tous les matins, brossez doucement la peau sèche et buvez un grand verre d’eau à température pièce lorsque vous avez le ventre vide. Assurez-vous de manger des sources de lipides (gras) à tous les jours. Privilégiez les acides gras de sources végétales et biologiques tels que les amandes, les graines de citrouille, les noix de Grenoble, les avocats ainsi que les huiles d’olive, de lin et de noix de coco. Les gras issus de ses aliments viennent se loger sous le derme de la peau et préviennent son affaissement prématuré.


5. Vous abaisserez votre pourcentage de gras corporel.

Cette affirmation pourrait vous paraître surprenante mais être déshydraté pourrait vous faire gagner du poids. En réduisant la quantité d’eau dans le sang, la circulation sanguine se fait moins efficacement ce qui fait en sorte que le glucose reste dans le sang jusqu’à ce qu’il rejoigne le foie et soit transformé en glycogène puis éventuellement en gras si les réserves ne sont pas utilisées.


6. Vous réduirez votre sensation de faim

Avez-vous toujours faim ou ressentez-vous une envie constante de sucre? Buvez un grand verre d’eau! De l’eau fraîche et pure agit comme un suppresseur de l’appétit. Si vous avez faim au beau milieu de l’après-midi, je vous conseille de boire un grand verre d’eau avec le jus d’un demi citron et évaluez, par la suite, votre niveau d’appétit.


7. Le corps réalisera efficacement son travail

Si l’eau est si souvent appelée la source de vie, c’est parce que le sang en est composé à 90 %. Le plasma sanguin est essentiel afin de fournir aux cellules les nutriments et l’oxygène dont elles ont de besoin. De plus, il permet d’éliminer les déchets métaboliques et les toxines via l’urine ou la transpiration.


Lorsque le volume sanguin diminue en raison de la déshydratation, le sang devient plus épais et visqueux. Son passage à travers les vaisseaux sanguins devient plus difficile ce qui augmente les chances de formation de caillots sanguins. Un manque d’eau est également lié aux maux de tête, aux brûlures d’estomac et aux tensions dans les muscles et les articulations.


En général, il est recommandé de boire 2L d’eau par jour. Bien entendu, vous aurez besoin davantage d’eau si la journée est chaude et humide ou si vous pratiquez de l’exercice physique. De plus, les femmes enceintes ou qui allaitent devrait boire davantage d’eau. L’effet diurétique de l’alcool, des boissons gazeuses, du thé, du café et des aliments salés devrait également être pris en considération.


Alors? Êtes-vous convaincu?


Dr Charles St-Pierre, chiropraticien


Articles traduit de l’anglais à partir de cette référence :

http//www.hungryforchange.tv/article/7-reasons-to-drink-more-water

Quatre trucs pour bouger davantage cet été!

Posted on May 23, 2016 at 9:00 AM Comments comments (1835)



Pour développer et maintenir une santé optimale, il faut être actif physiquement. Bien bouger ou le mouvement en général est primordial. Ce dernier est l’un des premiers signes de vie. En fait, la plupart des essentiels de la vie dépendent de notre capacité à se mouvoir adéquatement dans notre environnement. À titre d’exemple, le simple fait de respirer convenablement pour aller chercher tout l’oxygène nécessaire dépend de la mobilité optimale de la cage thoracique et de la colonne vertébrale ainsi que de la contraction efficace du diaphragme.


 

Cependant, à l’échelle nord-américaine, nous devenons de plus en plus sédentaires. Dans les années 1800, 90 % des emplois nécessitaient un travail manuel, alors qu’aujourd’hui, ce n’est que de l’ordre du 2%. L’Américain moyen passe environ sept heures assis par jour; pour se rendre et revenir du travail, devant son ordinateur toute la journée et le soir devant la télévision. D’après des recherches récentes, il est estimé que si vous passez plus de 6 heures assis par jour, vous diminuez considérablement votre espérance de vie même si vous êtes actifs le restant de la journée. De plus, vous avez deux fois plus de risque de souffrir de diabète et vous augmentez de 90 % vos risques d’être atteint d’une maladie cardiovasculaire. Pourtant, notre physionomie nous permet de marcher entre 20 et 30 kilomètres par jour. Voici quelques trucs afin de bouger mieux sans pour autant changer considérablement votre routine.


 

• Passer le moins de temps possible assis

Le fait de se tenir debout, droit sur nos deux jambes, engage une série de muscles posturaux augmentant la dépense énergétique. Idéalement, opter pour un plan de travail debout ou combinant les deux. Si votre milieu de vie ne vous le permet pas, levez-vous à tous les 40 à 50 minutes.


 

• Bouger fréquemment à faible intensité

Faire le ménage, préparer le souper, jardiner, aller marcher, utiliser les escaliers plutôt que l’ascenseur ou encore se rendre au travail en vélo sont toutes des activités simples pouvant augmenter votre niveau de vitalité.


 

• Incorporer des périodes régulières d’activité physique plus intenses presque tous les jours.

Par exemple, 30 min d’exercices cardiovasculaires d’intensité modérée à élevée (marche en montagne, course à pied, natation) est assez pour réduire les risques d’hypertension artérielle, de diabète et de maladies cardiovasculaires. De plus, essayez d’incorporer quelques exercices de musculation (fentes, pompes, squat) afin d’améliorer la force musculaire. Cela diminue les risques de chute, et d’ostéoporose en plus de ralentir la perte de masse musculaire qui vient inévitablement avec l’âge.


 

 • Réaliser des mouvements généraux.

Le corps doit être capable de se mouvoir efficacement et sans douleur dans tous les plans de mouvement. Le yoga, le Pilates ainsi que le Taï-chi sont d’excellentes activités permettant de bouger dans toutes sortes de positions en plus d’acquérir souplesse et tonus.


 

Pour améliorer sa santé générale, de petits changements peuvent faire toute la différence. Utilisez votre environnement, une multitude de possibilités sont à votre portée.


Katzmarzyk. Sitting Time and Mortality from All Causes, Cardiovascular Disease, and Cancer. Med. Sci. Sports Exerc., 2009


Dr Charles St-Pierre, chiropraticien

 

Votre corps en dit long sur votre état d'esprit

Posted on April 25, 2016 at 11:10 AM Comments comments (975)


J’ai toujours été fasciné par la complexité du cerveau et du système nerveux. Lorsque l’on s’intéresse au fonctionnement du cerveau, on doit également considérer l’aspect psychologique. Sommes-nous seulement des machines résultant d’un processus physico-chimique ou notre conscience s’élève-t-elle au-delà de notre aspect physique? Peu importe ce en quoi vous croyez. Pour ma part, je suis persuadé qu’il est impossible de dissocier le mental du physique. Nos pensées ont une influence majeure sur notre physionomie tout comme les sensations du corps peuvent modifier notre état d’esprit.


Dernièrement, je me suis intéressé à l’interaction entre la mobilité du corps, plus particulièrement de la colonne vertébrale, et la capacité d’un individu à s’adapter aux stress et à faire preuve de flexibilité mentale. Plusieurs études tendent à démontrer que bouger adéquatement les articulations de sa colonne vertébrale est essentiel pour maintenir son cerveau en santé. Cela est particulièrement vrai pour les portions du cerveau responsables du processus de décision, de la planification, de la concentration et de l’apprentissage. Les pensées et les émotions ne sont, en majeure partie, que l’internalisation du mouvement. En anglais, le mot emotion inclut un autre mot, soit motion, qui se traduit textuellement en français par « mouvement ». Donc, un individu capable de se mouvoir efficacement et sans douleur verra un effet positif sur son état d’esprit.


C’est au début des années 1940 que l’importance du corps dans le domaine de la psychologie a été mise de l’avant par le controversé psychiatre Wilhelm Reich. Ce dernier stipulait que les sentiments et les émotions qui sont bloqués ou réprimés se manifestent dans le corps physique par une perte de mobilité, des tensions musculaires et une respiration restreinte. Quand le processus se répète pendant une longue période de temps, ces blocages en viennent à faire partie intégrante du corps. Ce dernier se referme telle une armure. De ce fait, lorsqu’un chiropraticien aide le corps d’un individu à s’ouvrir, à progressivement dégager sa posture, à libérer sa respiration et ses blocages, celui-ci devient plus conscient. Libérer le corps contribue ainsi à libérer l’esprit et la conscience.


En conclusion, une colonne vertébrale rigide et un individu qui se raidit peuvent être des manifestations de tensions émotionnelles accumulées. Bouger, mobiliser ses articulations ou encore libérer ses tensions aura non seulement des effets physiques, mais potentiellement psychologiques.

 

Dr Charles St-Pierre, chiropraticien

Texte inspiré du livre The Six Pillars of Self-Esteem, de Nathaniel Branden


Les 7 critères d'une alimentation saine

Posted on April 6, 2016 at 9:25 AM Comments comments (1429)

En matière de santé, le sujet de l’alimentation est probablement l’un des plus controversés. Il existe une tonne de diètes, toutes vantant leurs bénéfices. Il peut être parfois difficile de s’y retrouver. Je suis convaincu que l’on ne devrait pas avoir à s’efforcer afin de perdre du poids, contrôler son niveau de cholestérol ou encore retrouver une santé incroyable avec des suppléments ou encore des produits pharmaceutiques.

 

De mon point de vue, lorsque tous les essentiels en matière d’alimentation sont présents, la santé optimale est accessible. Le corps est complexe, mais la santé ne devrait pas être compliquée. Bien manger, même si cela peut parfois nécessiter de la préparation, devrait être facile et instinctif. D’après mes recherches, voici les 7 critères d’une alimentation pure nourrissant adéquatement le corps.

 

1. Mangez des aliments authentiques

Et combien d’ingrédients un aliment authentique devrait-il contenir? Un seul. C’est simple, moins les aliments ont été transformés, meilleurs ils sont pour la santé. Si vous n’êtes pas capable d’identifier les ingrédients qui composent votre menu, c’est que quelque part, il y a trop d’aliments transformés! Si votre produit contient un code-barre, ce n’est probablement pas un aliment authentique.

 

2. Ayez une alimentation diversifiée, de toutes les couleurs et riche en micronutriments.

Plus la gamme de couleurs des aliments est importante, plus vous aurez la chance de combler l’ensemble des besoins en matière d’alimentation. Pour se nourrir adéquatement, le corps a besoin de glucides, de lipides et de protéines, mais également de 40 différents micronutriments que sont les vitamines et les minéraux. Une grande portion de ces derniers se trouve dans les fruits et les légumes, mais certains micronutriments sont plus facilement assimilables dans les viandes et le poisson comme le fer, le zinc et la vitamine B12.

 

3. Buvez un minimum de 2 litres d’eau par jour.

Le corps étant constitué entre 60 et 70% d’eau, une hydratation optimale permet une meilleure élimination des toxines, une meilleure digestion ainsi qu’une meilleure concentration mentale.

 

4. Mangez des sources de protéines tous les jours.

Les protéines sont nécessaires pour réparer les cellules endommagées ou encore en construire de nouvelles. Les protéines sont dégradées en acides aminés dans notre tube digestif. Il existe 21 acides aminés dont 9 « essentiels », c’est-à-dire qu’il faut les consommer dans notre alimentation, car l’organisme ne peut pas les synthétiser. Les acides aminés peuvent être comparés aux matériaux primaires nécessaires à la construction de la charpente d’une maison.

 

5. Mangez de bons gras, ne vous rendra pas gras.


Noix, amande, saumon, huile d’olive, avocat, huile de coco… bien que l’on ait faitla guerre aux gras, ces derniers sont essentiels dans notre alimentation. Votre cerveau est essentiellement composé de gras. Au lieu d’éviter les gras à tout prix, on devrait davantage éviter les sucres simples et raffinés, car ce sont eux qui, consommés en grande quantité, se transforment en gras.

 

6. Obtenez votre énergie par votre alimentation et non par des stimulants.

Si vous avez besoin de votre café pour vous réveiller le matin ou encore boire des boissons énergisantes dans l’après-midi pour rester allumé, c’est que quelque part, vous vous trouvez dans une situation déficiente dans votre alimentation. C’est cette dernière qui devrait vous fournir toute l’énergie nécessaire pour être capable de passer facilement au travers de votre journée sans avoir de baisse d’énergie.


7. La santé ne se retrouve pas dans un comprimé.

Vous devriez obtenir tous les nutriments essentiels dont vous avez besoin dans votre alimentation. À mon avis, ce n’est pas naturel ou encore instinctif d’avoir à consommer de 4 à 8 suppléments de multivitamines ou de vitamines de toutes sortes, chaque jour. Lorsque l’on regarde dans la nature, on ne retrouve rien de très concentré. Une orange, oui ça contient une quantité appréciable de vitamine C, mais elle contient également un large éventail de micronutriments qui combinés ensemble ont un effet potentialisateur sur la santé de l’individu.

 

L’alimentation joue un rôle primordial dans la santé d’un individu et chacun des 7 critères peut vous aider à atteindre vos objectifs SANTÉ. Ils sont simples et faciles à mettre en place. Cependant, il faut passer à l’action!

 

Dr Charles St-Pierre, chiropraticien

5 bonnes raisons pour consulter régulièrement son chiropraticien

Posted on March 2, 2016 at 10:35 AM Comments comments (1590)

 Je le répète souvent, le rôle premier du chiropraticien est de s’assurer de l’intégrité du système nerveux en relation avec la colonne vertébrale. La chiropratique met de l’avant le principe qu’une excellente communication entre le cerveau et le reste du corps est primordiale pour maintenir et développer une santé optimale. Ainsi, tout désalignement au niveau de la structure primaire, c’est-à-dire la colonne vertébrale, risque de provoquer à court, moyen et long terme une perturbation de la connexion corps-cerveau . Sachant que le cerveau et le système nerveux sont les chefs d’orchestre du corps, cette perturbation peut amener le corps à sous-performer et perdre de sa vitalité. L’objectif final est donc de s’assurer que le système nerveux est libre de toutes interférences. Dans ma pratique quotidienne, j’ai observé, entre autre, 5 avantages à consulter régulièrement et de façon préventive votre chiropraticien… Ne vous en faites pas, la prévention des maux dos et des maux cou n’en fait pas partie!

 

1. Pour avoir plus d’énergie

 L’intelligence animant le corps émane du cerveau et circule à travers votre système nerveux. Si cette énergie se trouve compromise au niveau de la colonne vertébrale, le corps ne peut pas bénéficier de son plein potentiel ainsi que de toute sa vitalité.

 

2. Pour des pensées, une concentration et une mémoire plus claire

Votre capacité de vous concentrer est directement proportionnelle à l’efficacité du travail de votre cerveau et de votre système nerveux. L’ajustement chiropratique améliore les fonctions cérébrales en rétablissant la fonction nerveuse normale.


3. Pour une meilleure capacité d’adaptation au stress

 Votre cerveau est responsable d’interpréter votre environnement et de réagir en conséquence. Lorsqu’un individu est incapable de s’adapter adéquatement à une situation, des tensions s’accumulent au niveau de sa colonne vertébrale et de son système nerveux. Ainsi, en libérant ces tensions, le chiropraticien restaure l’équilibre neuro-vertébral permettant à l’individu une meilleure adaptation aux circonstances de la vie.

 

 

4. Pour un meilleur sommeil

 Est-ce qu’ils vous aient déjà arrivé de vous réveiller le matin après avoir dormi 10 heures et vous sentir encore fatigué? Plus d’heures de sommeil ne signifient pas nécessairement un meilleur sommeil. La qualité du sommeil est également importante. Règle générale, mieux le corps fonctionne dans sa globalité, meilleur est le sommeil.

 


5. Pour avoir plus de confiance en soi

 N’oubliez jamais que la posture est le reflet de l’état fonctionnel du système nerveux. Ainsi, quelqu’un se tenant droit, le torse bombé et regardant au loin dégage davantage de confiance et d’assurance que quelqu’un dont la tête et les épaules sont tournées vers l’avant. Nos humeurs affectent notre posture tout comme notre posture peut influencer nos pensées. Des ajustements chiropratiques bien prodigués feront certainement une différence sur votre posture.

 

Vous voyez, la chiropratique ce n’est pas seulement pour les maux de dos. La chiropratique, c’est une question de SANTÉ et de qualité de VIE! Sur moi, la chiropratique a eu un impact majeur sur mon sommeil, mon niveau d’énergie et sur ma capacité de récupération après un entraînement. Et vous? Sur quels aspects de votre santé les soins ont eu un impact majeur?

 

Dr Charles St-Pierre, chiropraticien


Huit réflexions pour commencer la nouvelle année

Posted on January 19, 2016 at 11:00 AM Comments comments (3663)

Alors ça y est, vous êtes prêt à commencer la nouvelle année en force? Vous avez fait votre rétrospective de 2015, vous avez pris le temps de retrouver vos proches durant les Fêtes autour d’une bonne tablée et vous voici “gonflé à bloc” afin de reprendre vos bonnes habitudes pour 2016. Que ce soit de mieux manger ou de bouger davantage, toutes les raisons sont bonnes pour entreprendre de nouveaux projets, être créatif et améliorer sa santé. Si vous n’avez pas encore pris le temps de réfléchir à tout ça, voici huit réflexions pour commencer la nouvelle année.

 

Affronter ses peurs et ses résistances

 Ce sont nos peurs et nos croyances qui nous empêchent de passer à l’action et faire le changement nécessaire pour améliorer certains aspects de notre vie. Les trois choses que vous résistez le plus en ce moment, devraient être les plus prioritaires.


Changer le statu quo

 Rester dans sa zone de confort que ce soit pour sa santé ou sa vie professionnelle est probablement la pire place à être. Nous croyons, à tort, que notre zone de confort est notre sécurité. Cependant, dans cette zone, on oublie de rêver et on cesse d’avancer.


Prendre du temps pour soi

 Peu importe ce que vous cherchez à accomplir, prenez le temps d’investir sur vous et penser de façon constructive et positive. Avoir des moments de silence, prendre le temps de méditer, aller marcher seul, peu importe ce que vous voulez accomplir, les résultats viennent, avant tout, de vous.

 

Se planifier des objectifs

 Pour garder sa motivation, il faut avoir des objectifs précis et surtout réalistes. N’ayez pas de trop grandes ambitions en commençant. Il est plus facile de réussir de petits objectifs que l’on met à jour régulièrement que d’avoir un seul but ultime mais difficilement atteignable à court terme.

 

Déconnecter

 À certains égards, les nouvelles technologies nous ont plutôt éloignées que

rapprochées. Essayez de passer une journée sans ordinateur et téléphone, vous verrez cela aura un effet positif sur votre niveau de vitalité!

 

SANTÉ

 N’oubliez jamais que la santé n’est pas seulement l’absence de maladie ou encore de symptôme. La santé est un état complet de bien-être physique, mental et social. C’est également la possibilité d’être au meilleur de soi, à chaque instant.

 

Choisir son CI (cercle d’influence)

 Faites l’inventaire des gens que vous côtoyez fréquemment. Quelles personnes vous inspirent, croient en vos rêves, vous donnent de l’énergie et vous supportent? Vous devriez passer la majorité de votre temps avec ces personnes car en bout ligne, on finit souvent par ressembler aux dix personnes les plus près de nous.


Pas d’excuse

 On a toujours le choix. Il suffit parfois d’ouvrir nos horizons. Après tout, la situation idéale est de prendre sa vie en main, d’être 100% responsable de ses actions et de n’avoir aucune excuse.

 

Pour conclure, personne ne peut revenir en arrière, mais à tout instant, aujourd’hui, c’est le premier jour du reste de votre vie. Sur ce, je vous souhaite un bon début d’année 2016!


Dr Charles St-Pierre, chiropraticien

 


Rss_feed